MARRAINE 2022  

© Angela Kébadian 2021

Carole Bellaïche

Photographe

Après Raymond Depardon l’année dernière, c’est au tour de la photographe Carole Bellaiche de marrainer sous son regard bienveillant et expert, le prix CST de la jeune technicienne de cinéma. Elle remettra à la jeune lauréate lors d’un évènement dédié une photo issue de sa collection personnelle.
Née à Paris en 1964 c’est à 13 ans que Carole Bellaiche commence à photographier des jeunes filles de son âge, ce sont ses premiers portraits. Sa première série est remarquée par Dominique Issermann en 1978. Celle-ci l’aiguillonne, lui présente des acteurs pour réaliser leur book. Carole Bellaïche photographe, commence à travailler. Elle a 17 ans. Portraitiste passionnée de cinéma, acteurs, actrices ou autres réalisateurs sont ses modèles favoris. Par-delà les commandes, ses projets personnels parlent du voyage, explorent les lieux qui l’inspirent, dirigent des mises en scène d’objets ou de personnages, sondent l’intimité. Largement diffusées dans les magazines, (elle est photographe entre autres aux Cahiers du Cinéma pendant une quinzaine d’années), ses photographies sont aussi régulièrement exposées, au Mois de la Photo à Paris et en galeries.
Les affinités entre photographie et cinéma la lancinent. En 2013, elle réalise son premier court métrage. Fanny Ardant en figure substantielle. Au sujet de son actuel travail photographique au Balajo elle dira « C’est comme si j’entrais dans un plateau de cinéma avec des personnages réels ». Ces deux dernières années, deux livres ont été publiés, ainsi que deux expositions à la galerie Xii. Un sur les 25 ans de photos avec Isabelle Huppert, entre 1994 et 2019, aux éditions de la Martinière et son livre “25 Bd Beaumarchais” sorti aux éditons Revelatoer, qui rassemble ses 13 premières années de photos dans l’appartement de son enfance.